• Deux études "de tendances":

    • bonus: le middle management grand perdant de la crise: selon une étude de Towers Watson réalisée auprès de 300 entreprises belges (Volvo, General Electric, Pfizer, Janssen, etc.), les middle managers ont vu leur bonus diminuer plus que les autres catégories de travailleurs (12,7% en 2009 au lieu de 14,6% de leur salaire en 2008) (L'Echo);
    • le Belge est un travailleur très traditionnel: selon une étude SD Worx et Références, menée auprès de 3.471 belges,  les travailleurs changent en moyenne 3,4 fois d'emploi au cours de leur carrière. Le belge aurait une vision plutôt traditionnelle de sa carrière: "les hommes optent plutôt pour l'ambition et la liberté alors que les femmes recherchent plus un équilibre entre travail et vie de famille." 44% "des participants estiment aussi que les collègues qui travaillent à temps partiel ou qui ont pris une interruption de carrière de plus de trois mois ont moins droit à une promotion ou à une augmentation (Trends - SD Worx).

     

     


    votre commentaire
  • Dans La Libre de ce week-end, l'analyse des résultats du Talentomètre d'Acerta - l'analyse de la gestion des "talents" dans l'entreprise - interview de 2 044 travailleurs.

    Un résumé:

    "Une atmosphère de travail agréable, la sécurité de l’emploi à long terme et la santé financière de l’entreprise figurent dans le Top 3 des critères d’attractivité, alors qu’un salaire élevé ne se situe qu’en 12e position."

    Le Top 5 des attentes déçues : les possibilités d’avancement, la vitesse d’augmentation du salaire, les possibilités de carrière, l’obtention d’un feed-back et les avantages extralégaux.

    Les scores:

    Le département des ressources humaines

    • 3,32/10 pour repérer les talents
    • 3,14/10 pour le suivi des talents. 

    Les responsables: 4,79 pour le leadership orienté sur le développement.

    Le travailleur :

    • 7,17/10 pour l'autogestion;
    • 6,38/10 pour le sentiment d’être fait pour la fonction occupée;
    • 4,86/10 pour le sentiment de ne pas pouvoir progresser dans sa fonction actuelle;
    • 4,16/10 pour l’impression que son talent est sous-utilisé.

    "Quelque 19 % des personnes interrogées affirment vouloir quitter leur organisation si elles en ont l’opportunité, 22 % pensent même souvent à quitter l’organisation et 15 % sont effectivement à la recherche d’un autre emploi."


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique