• J'aime bien ce diagramme qui explique les sensations lorsqu'on joue et qui peut être appliqué à la vie quotidienne. Il est fonction du challenge proposé ("Challenge level") et des compétences du joueur ("Skill level"):

    300px-challenge_vs_skill

     

     

    Mental state in terms of challenge level and skill level according to Csikszentmihalyl.

     

    "Concrètement:

    • si vous maîtrisez parfaitement le jeu et que le challenge est faible, vous serez dans un mode "relaxation";
    • si vous ne maîtrisez pas le jeu et que le challenge est fort, vous serez dans la case "anxiété".
    • etc."

    (LifeIsAGame

    Des informations complémentaires sur wikipedia et la notion de flow: 
     

    Flow is the mental state of operation in which a person in an activity is fully immersed in a feeling of energized focus, full involvement, and success in the process of the activity.

    Csíkszentmihályi identifies the following ten factors as accompanying an experience of flow [3][4]

    1. Clear goals (expectations and rules are discernible and goals are attainable and align appropriately with one's skill set and abilities). Moreover, the challenge level and skill level should both be high.[5]
    2. Concentrating, a high degree of concentration on a limited field of attention (a person engaged in the activity will have the opportunity to focus and to delve deeply into it).
    3. loss of the feeling of self-consciousness, the merging of action and awareness.
    4. Distorted sense of time, one's subjective experience of time is altered.
    5. Direct and immediate feedback (successes and failures in the course of the activity are apparent, so that behavior can be adjusted as needed).
    6. Balance between ability level and challenge (the activity is neither too easy nor too difficult).
    7. A sense of personal control over the situation or activity.
    8. The activity is intrinsically rewarding, so there is an effortlessness of action.
    9. A lack of awareness of bodily needs (to the extent that one can reach a point of great hunger or fatigue without realizing it)
    10. Absorption into the activity, narrowing of the focus of awareness down to the activity itself, action awareness merging.

    Not all are needed for flow to be experienced.


     

     

     


    votre commentaire
  • Un article intéressant sur le futur et son incertitude sur ParisTechReview. En voici quelques phrases qui m'ont interpelée:

    "Nous rêvons d'un monde prévisible, fait de recettes de cuisine. Mais ce n'est pas notre monde... et heureusement: quelle serait la place laissée pour l'innovation et la création de valeur dans un monde prévisible ?"

    "Ne regardez pas le cours des choses, ne regardez pas le présent, cela ne sert à rien, cela ne peut que jeter le trouble"

    "Quand une équipe de direction construit une stratégie en partant du présent, et imagine qu’elle va pouvoir prévoir où vont les choses en observant ce qui s’est passé et se passe aujourd’hui, elle fait la même erreur que celui qui cherchait à deviner où allait la Seine depuis le pont Mirabeau. Si elle prévoit le futur à partir du présent et croit qu’elle peut encadrer le taux d’erreur via des hypothèses hautes et basses, elle se trompe, car, comme dans les mathématiques du chaos, rien ne permet d’affirmer que l’on peut borner l’incertitude."

    "Ainsi, l’incertitude suppose la stabilité du management : la vie est faite d’ordre et de désordre, de yin et de yang. Être stable pour pouvoir se diriger et diriger. Être fort pour aimer l’incertitude, s’appuyer sur elle pour se renforcer."

    "Enfin, si on y réfléchit bien, est-ce une si mauvaise nouvelle que de voir l’incertitude se propager de plus en plus ? Imaginons à l’inverse que nous allions vers un monde de plus en plus certain. Quelle y serait la place laissée à l’intelligence, au professionnalisme et à la créativité ? Comment une entreprise pourrait-elle s’y différencier des autres, puisque tout le monde pourrait tout prévoir ? Imaginez une partie où les cartes de chacun seraient posées sur la table et visibles de tous. Comment jouer et quel en serait l’intérêt ?"

     


    votre commentaire
  • Une étude de Securex (échantillon de 1540 salariés) révèle:

    • que l'absentéisme a coûté 10,7 milliards d'euro à l'ensemble des employeurs belges;
    • qu'un jour d'absence coûte en moyenne € 875 à l'employeur belge;
    • que les causes de cet absentéisme sont les soucis de santé, le harcèlement, la charge de travail et la démotivation.

     


    votre commentaire
  • Quelques actus RH:

     


    votre commentaire
  • Organisé par RH Tribune et Securex le 7 décembre, un atelier RH gratuit sur l'absentéisme: ici.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique